Tasmanie – Road trip

mars 5, 2012

 Le dimanche 19 février, levée à 3h30 (aïe ça pique), direction la Tasmanie, le vol décolle à 6h50.

 Arrivée à Hobart, Tasmanie, vers 8h15, et je retrouve le chien de l’aéroport de Melbourne (si si le même, enfin son frère ou cousin) qui me renifle avec intérêt dans la mesure où je viens de jeter ma pomme – interdiction d’apporter tout fruit ou légume en Tasmanie.

 Cette fois çi pas de « yellow line » mais simplement le chien qui monte sur le tapis roulant et renifle les bagages qui sortent de la soute.

 J’attends que mes coéquipiers viennent me chercher avec la voiture de location.

Comment je les ai rencontrés?

2 d’entre eux ont posté une annonce la veille sur un site (qui permet, entre autres, de trouver des compagnons de route) pour recruter des compagnons de voyage – je les ai contacté (entre temps ils avaient « embauché » un 3e compagnon et banco. Ils sont déjà à Hobart, je vais donc les rencontrer pour la première fois ce matin.

 J’attends quelques heures, le temps qu’ils récupèrent la voiture, fassent les courses et nous trouvent des tentes pour dormir… ça de moins à faire pour moi… Merci les amis !

 Ils viennent me récupérer en fin de matinée, et je rencontre donc Christel (France, 26 ans), Fabian (Allemagne, 21 ans) et James (Taïwan, 27 ans).

Voici l’équipe :

  

La voiture est pleine à craquer, mais on trouve quand même une petite place pour mon sac et moi.

 

La Tasmanie, état australien de 68 000 km², est située à 320 kms du continent et compte 500 000 habitants.

La Tasmanie a un passé tumultueux.

Découverte en 1642 par Abel Tasman, la Tasmanie (dénommée alors terre de Van Diemen) était une colonie pénitentiaire anglaise entre 1803 et 1852. Les établissements pénitenciaires ont été installés à partir de 1822 et sont devenus tristement célèbres par les privations et châtiments infligés aux condamnés.

Puis dans les années 1820, un génocide des aborigènes a été perpétré par les européens installés sur l’île.

C’est dans les années 1850 qu’elle est baptisée Tasmanie et que le transfert de condamnés sur l’île cesse.

 Et voici un plan de l’itinéraire effectué cette semaine :

1er jour – Mt Field National Park

Nous partons pour une ballade dans une forêt tropicale, peuplée d’arbres géants et de belles cascades. Direction donc Russell Falls, Lady Barron Falls et Tall Trees Walk.

Dès le début de la ballade, je croise mes premiers « mini kangourous » – des pademelons en fait (je ne connais pas le terme en français, mais je laisse les curieux me renseigner là-dessus!), ça y est je suis bien en Australie !

Très jolie ballade au coeur de cette forêt enchantée :

  

 

On nous apprend même au détour d’un sentier au milieu des arbres géants à en calculer la hauteur. Les matheux pourront confirmer ou infirmer si la méthode leur paraît juste…

 

 

Après cette première mise en route, direction notre campement. La Tasmanie propose de nombreux sites de camping gratuits (mais bon faut pas exagérer, ils sont au mieux avec des toilettes).

Notre premier campement au bord du lac : 

 

Au menu ce soir : des noodles. Et première nuit dans mon nouveau duvet … Malgré les fraîches températures il a été parfait (merci les coupains!). Mais les nuits et petits matins sont animés par les chants d’oiseaux, parfois surprenants : pour certains d’entre eux on a l’impression qu’ils rigolent, sauf que c’est pas marrant quand ça nous réveille à 6h du mat !

 

2e jour – Lake St Clair + Strahan

Après un petit déjeuner au Nutella, direction Lake St Clair. Nous faisons un ballade autour du lac sous les nuages, mais sans la pluie. Nous nous dirigeons vers la « Platypus Bay », plage au bord du lac censée être un bon point d’observation des ornithorynques. Malheureusement aucun ornithorynque en vue … Il paraît qu’il faut y être très tôt le matin et être parfaitement silencieux – mais on y est vers 11h et ma veste fait sroutch scroutch à chaque fois que je fais un pas…

 

Après Lake St Clair, direction Queenstown pour atteindre Craddle Mountain. Mais arrivés à Queenstown, il est trop tard pour atteindre Craddle Moutain à une heure raisonnable. Nous faisons donc un crochet par la côte Ouest, à Strahan, précisément.

La route mérite le détour :

 Nous découvrons alors la plus longue plage de Tasmanie, plage déserte de sable blanc, magnifique.

Il y a beaucoup de vent, pas de baignade au programme.

  

Après ce crochet bien inspiré, on trouve un barbecue gratuit en chemin, où nous espérons pouvoir faire cuire des pâtes pour changer (!) des noodles. Pas de chance, il fonctionne mal donc au menu ce soir … Noodles !

Puis direction notre second campement toujours au bord d’un lac, mais cette fois çi sans aucune commodité.

 

3e jour – Craddle Moutain + Stanley + Bernie

Cette fois çi, nous y allons, Craddle Moutain nous voici. La route au sein du parc est magnifique. Difficile à décrire : je dirai un mélange de garrigue/lande parsemée de tronçons d’arbres morts au milieu de paysages montagneux. Les photos parleront d’elles-mêmes, j’espère.

  

 

Le temps est très nuageux, mais par chance, le soleil se lève juste à temps pour commencer notre ballade autour du Dove Lake.

Christel, qui a fait l’Overland Track (un trekk de 6 jours dans Craddle Mountain – parmi les 10 plus beaux au monde), mais qui n’est pas partie du début, en profite pour faire le bout qui lui manquait (mais sans ses 15 kilos sur le dos cette fois çi !), James qui a également fait l’overland track choisit lui aussi une autre rando.

Donc Fabian et moi partons pour le tour de Dove Lake. Mais avant de partir, obligation de s’enregistrer :

Très jolie ballade …

  

 … avec quelques surprises au détour du sentier :

 

 Après le retour de chacun de sa rando respective, direction la côte nord, à Stanley pour voir « The Nut », gros rocher surplombant la mer.

Nous y improvisons un pique nique à 17h30 ( le déjeuner avait été frugal, les provisions étant épuisées) – joli spot pour un pique nique :

  

Nous filons ensuite vers Bernie, où nous pourrons observer des pingouins à la tombée de la nuit. Les pingouins installent leurs nids en bord de mer, au milieu du bush. Ils sont là jusqu’en mars avant de repartir en mer.

Ce sont des petits pingouins, et nous voyons même des bébés.

 Ce soir nous dormons dans un camping payant (enfin en théorie seulement car nous arrivons tard et il n’y a personne et le lendemain matin personne non plus… nous ne paierons donc que notre douche et le barbecue pour cuire nos oeufs), une bonne douche au programme de demain matin donc !

Ah oui et la question tant attendue, qu’y a-t-il au menu ce soir ??? Des noodles !!!

Et ce soir, nous avons de la compagnie : un oppossum se promène dans les arbres au dessus de notre campement – quelque peu effrayant avec ses petits yeux rouges au milieu de la nuit …

 

4e jour – Côte Est en passant par Launceston

Ce matin c’est grasse mat’ … jusqu’à 8h30 ! Nous longeons un moment la côte nord, où les paysages verdoyants et les élevages de vaches font penser … à la Normandie ! Nous nous enfonçons ensuite dans les terres pour rejoindre Launceston et là les paysages ressemblent au Cantal (si si)! Sauf qu’au détour des routes, nous trouvons des animaux non présents en Auvergne…

Un(e) echina - je vous laisse trouver ce que ça donne en français..

 A Launceston nous faisons une halte par les Cataract Gorges, un mini canyon à 10 minuutes à pied du centre ville, surprenant !

 

 3h de route avant de rejoindre la côte Est et la Bay of Fire, qui doit son nom à la couleur rouge/orangée des rochers, liée au lichen présent dessus.

 

 L’eau est turquoise et transparente …

Direction notre campement de ce soir où nous avons le droit de faire un feu de camp. Donc au menu ce soir : noodles (on ne change pas une équipe qui gagne) mais c’est fête en dessert : tartine de pain grillé/nutella : mmmm !

 

 

5e jour – Freycinet National Park

Nous faisons un détour par la Bay of Fire pour la revoir sous la lumière matinale, malheureusement les nuages sont de la partie.

En longeant la côte nous rejoignons Freycinet National Park. Christel, qui est déjà venue, reste se reposer. James, le plus sportif du groupe s’attaque à l’ascension d’un mont Amos. Fabian et moi partons pour la Wineglass Bay.

Nous arrivons à un premier point de vue qui se passe de commentaire :

  

Puis nous descendons sur la plage de la photo ci-dessus, ici :

 

Et j’ai même de la compagnie :

  

Et après il faut remonter ça … ah ah, c’est moins marrant :

 

Joli campement ce soir, à 50m de la plage, on est séparé des autres campeurs par des parcelles de bush, et nous avons beaucoup de compagnie ce soir : des wallabies, des pademelons, des opossums et une souris !

 

6e jour – Port Arthur

Tous nos compagnons de la veille sont finalement restés sage durant la nuit.

Nous reprenons la route vers le sud, pour rejoindre Port Arthur, un des tristement célèbre pénitencier de l’île.

James part faire une randonnée, pendant que Christel, Fabian et moi visitons le site historique de Port Arthur. A l’entrée, on nous remet une carte symbolisant un prisonnier qui a été enfermé à Port Arthur. L’hôtesse d’accueil nous prévient que parfois les ressemblances peuvent être surprenantes. En effet Christel et moi tombons chacune sur un prisonnier qui a notre , brr effrayant, non ?!

Après une petite croisière dans la baie de Port Arthur, nous visitons le site composé des ruines (réhabilitées ou non) des bâtiments suivants notamment : le pénitencier, la prison séparée, le village des officiers.

  

Je trouve le site un peu décevant, mal expliqué, peu clair … Mais le soleil nous a accompagnés toute la journée avec de bonnes températures.

Retour vers Hobart pour se rapprocher de Bruny Island où nous passerons la journée demain. Nous trouvons dans le guide un camping payant mais raisonnable à proximité d’Hobart, sauf qu’en arrivant nous constatons que le camping n’est dédié qu’aux camping car et caravanes…

Un couple de camping caristes nous aide à trouver un camping à proximité. Le plus proche se situe à une bonne heure de route mais pas le choix … bon la bonne nouvelle c’est que ça nous rapproche de Bruny Island.

On installe rapidement nos tentes, on prépare nos noddles, quand nous sommes surpris par une bande de crétins qui font le tour du camping à coup de dérapage freins à main, etc et qui s’en vont comme ils sont venus…

Après cette petite frayeur, direction nos tentes, les crétins ne repasseront pas de la nuit.

 

7e jour – Bruny Island

Le réveil est agréable car je constate que nous sommes en bord de mer, ce que je n’avais pas noté hier dans la nuit.

Nous allons prendre le ferry pour Bruny Island à Kettering. Une vingtaine de minutes de traversée sous un soleil de plomb. La journée s’annonce très chaude.

En arrivant direction un point de vue, qui encore une fois se passe de commentaire :

  

James, le sportif de la bande – rappelez vous – part faire une rando (il fait pas loin de 40°C…), tandis que Fabian, Christel et moi lézardons sur la plage.

Nous repartons pour prendre le ferry de 17h30 pour aller dans un camping repéré la veille – payant et dont la réception ferme à 19h.

C’était le plan de départ…

Nous sommes arrivés au moment où le ferry « larguait » les amarres. Le prochain est à 19h…

Du coup nous réservons une auberge à Hobart, au moins nous serons à l’heure pour rendre la voiture demain à 9h…

Nous passons donc notre dernière soirée à Hobart et nous cuisinons nos pâtes bolognaises tant attendues toute la semaine.  

 Et je souffle ma première bougie de trentenaire, avec un peu d’avance…

Voilà ainsi s’achève une excellente semaine avec une super équipe ! De bons fous rires liés – en vrac – aux accents frenchies de Christel et moi, source de quelques malentendus parfois, de discussions infinies sur la bouffe (surtout animée par les 2 françaises), d’histoires de pieds, etc, etc !

PS : toutes les photos seront en ligne sur Picasa dès que je trouverai une connexion wifi

Print Friendly

2 Responses to “Tasmanie – Road trip”

  1. Hey — lol j’ai reconnu les escaliers à remonter à Wineglass bay :)
    Et tu as eu une chance extraordinaire de voir port Arthur sous le soleil!! Ca a l’air top en tout cas, profites bien :)))) gros bisous

  2. On a eu le lendemain de Port Arthur 37°C sur Bruny Island et à Hobart !
    J’espère que tu as bien profité de ton ski :) Bisous

Leave a Reply