Melbourne -> Adélaïde – Partie 3

avril 25, 2012

 Mount Gambier et la Coonawarra Valley

 Résumé des épisodes précédents

Le 13 mars, Lisan (Hollande), Eva (Allemagne) et moi avons donc pris la route depuis Melbourne pour Adélaïde.

Nous avons passé nos six premiers jours sur la Great Ocean Road jusqu’à Warrnambool. Puis de Warrnambool, nous avons rejoint le parc national des Grampians pour deux petits jours. Et je vous avais abandonné ici.

Depuis les Grampians, nous avons donc pris la route pour Mount Gambier, où nous sommes restées une nuit avant de rejoindre Adélaïde, en passant par la région viticole de la Coonawarra Valley.

 

Jour 9 : Grampians – Mount Gambier

Notre dernière nuit dans les Grampians s’est achevée sur une pluie battante. La pluie ne semble pas vouloir s’arrêter et Eva a un bon demi litre d’eau qui flotte dans sa tente. Donc à 7h30, nous plions nos tentes trempées (mais on commence à avoir l’habitude!), et on revient sur Halls Gap. La pluie cesse et nous pouvons petit déjeuner au sec.

Les yeux encore tout endormis et les vêtements encore tout humides, nous prenons la route direction Mount Gambier.

Après la sortie du parc, c’est à nouveau de grandes plaines à perte de vue que nous traversons.

 

Et nous arrivons à la frontière entre le Victoria et le South Australia. Pas de chien pour nous renifler ici (si si rappelez vous le chien à l’aéroport d’Hobart en Tasmanie), pour autant, les fruits et légumes frais en provenance d’autres états sont ici aussi prohibés (il est en fait interdit de transporter fruits, légumes, etc entre les états, afin de ne pas faire voyager d’éventuelles bébêtes).

 Comme nous sommes dociles, nous jetons – à contre coeur – les quelques fruits et légumes que nous détenons (après en avoir mangé quelques uns quand même devant ce beau container).

Nous entrons donc dans le South Australia, qui est donc le 3e état dans lequel je pénètre en Australie.

Au final, pas de chien, ni de contrôle, mais on a respecté les réglementations à la lettre. C’est donc le coffre vide de produits frais (mais rempli de noodles) que nous arrivons à Mount Gambier.

Après avoir installé nos tentes au camping (payant cette fois) pour qu’elles sèchent, nous partons direction le Blue Lake (Lac bleu), principal attrait de Mount Gambier.

La ville est en effet installée à coté d’un volcan éteint.

Le lac de 75m de profondeur et de 5 kms de circonférence est une immense réserve d’eau potable.

Il prend une teinte d’un bleu éclatant durant l’été, avant de reprendre une teinte grisâtre à partir de fin mars/début avril. Nous n’avons donc pas la chance de voir le lac sous son meilleur jour, et je dois donc avouer qu’il n’avait rien d’extraordinaire…

 

Nous avons poursuivi notre route jusqu’à un autre lac, plutôt vert celui-ci, et avec un joli point de vue sur les environs de Mount Gambier.

 

Après ce petit tour rapide de Mount Gambier, nous y avons passé la nuit – au sec – avant de repartir le lendemain pour notre avant dernier jour de road trip.

 

Jour 10 : Mount Gambier – Adélaïde / Coonawarra Valley

Après Mount Gambier, nous avons repris la route vers le nord, direction la Coonawarra valley, réputée pour ses vignobles.

Les vignobles se situent essentiellement entre Penola et Naracoorte. Une vingtaine de vignobles se serrent les coudes sur ce petit périmètre de 13 kilomètres de long sur 2 kilomètres de large. La région est particulièrement réputée pour ses vins rouges et notamment pour son cabernet sauvignon.

 

 Nous avons donc été obligées d’en sélectionner quelques uns sous peine de ne pas pouvoir rendre la voiture à temps le lendemain …

Voilà donc les domaines que nous avons visités :Balnaves of Coonawarra, Majella Wines, Zema Estate, Penley Estate, Rymill Coonawarra.

Nous avons donc principalement dégusté des vins rouges (cabernet sauvignon, sirah, pinot noir) et quelques vins blancs (riesling, chardonnay).

Nous avons également dégusté (et découvert) un vin rouge pétillant sur le domaine de Majella, très réputé. Non non ne criez pas au scandale, c’était vraiment très bon, doux et sucré !

Et la bonne nouvelle de la journée, c’est que ce n’était pas mon tour de conduire !! Pas de chance pour Lisan qui a donc dû se restreindre sur les dégustations, mais un grand merci à elle !

Les dégustations ont pris du temps, car à chaque fois, nous avons dégusté 3 à 4 vins et discuté avec les personnes du vignoble. Et nous avons pu observer également les entrepôts de fabrication du vin.

 

 

Après cette agréable visite, qui manquait certes de fromage…, nous avons repris la route direction Murray Bridge à 1h d’Adélaïde où nous envisageons de passer notre dernière nuit.

Les visites de vignoble ayant pris un peu de temps, comme je le disais, c’est vers 20h que nous arrivons dans cette ville. En ville il n’y a bien évidemment pas de camping gratuit, et à 20h toutes les réceptions des campings payants sont fermées. Nous trouvons quand même quelques personnes à la réception du premier camping où nous allons, mais on nous annonce un tarif exorbitant pour 3 tentes, et nous rebroussons donc chemin.

Nous cherchons un camping indiqué sur la carte, que nous ne trouverons jamais, allons à un autre camping fermé, et appelons encore un autre, qui répond mais qui est quand même fermé et ne peut pas nous aider.

Bien, direction donc la seule et unique auberge de jeunesse de la ville – à contre coeur, car nous voulions toutes passer la dernière nuit dans nos tentes (malgré une petite pluie fine – je vous l’avais dit, elles ont adoré finalement !).

Arrivées à l’auberge, on voit un panneau « à vendre »… finalement ce n’est pas encore vendu et c’est encore opérationnel, mais… complet !

Cette fois çi on a fait le tour des hébergements de cette ville peu hospitalière, nous décidons donc de continuer jusqu’à Adélaïde, où nous trouverons bien une auberge pour nous accueillir.

C’est donc vers 22h et des poussières que nous arrivons à Adélaïde, direction une auberge. Et toutes malheureuses que nous sommes de ne pas pouvoir (i) profiter de notre dernière nuit en camping et (ii) boire tranquillement la bouteille de vin rouge pétillant achetée dans la Coonawarra Valley, nous décidons de nous offrir une chambre rien que pour toutes les trois.

 

C’est donc à minuit que nous dînons nos noodles agrémentées du vin rouge pétillant du vignoble de Majella : miam !

 Et c’est ainsi que s’achève encore un très bon road trip : des « compagnonnes » de voyage très sympas, de magnifiques paysages, et du bon vin!

Print Friendly

Leave a Reply