L’Île des Pins

août 10, 2012

 

Après la petite escapade sur Fitzroy Island, l’Ile des Pins a été mon 2e cadeau de cette aventure… Moins luxueux, certes mais adieu tente et case, et bonjour le bungalow :

 

Avec la plage à 50m…

L’arrivée à l’Île des Pins a été très différente de celle d’Ouvéa. L’aérodrome, tout d’abord est beaucoup plus récent et mieux entretenu que celui d’Ouvéa, il faut dire que l’Île des Pins est la star de Nouvelle Calédonie et dispose de moyens tout autre que ceux d’Ouvéa.

Puis la navette était déjà là et m’attendait pour m’amener à mon gîte… :-)

J’ai passé deux jours sur l’Île des Pins.

La première journée, je suis partie dans une pirogue traditionnelle :

pour un endroit appelé la « piscine naturelle », un lagon abrité aux eaux cristallines, parfait pour s’adonner au snorkelling.

 

Je n’avais pas de masque ni de tuba, mais l’eau nous arrivait parfois aux chevilles donc pas besoin de masque pour observer …

 

Le midi, je me suis offert une spécialité culinaire locale : le bougna que l’on choisit au poulet ou au poisson. Le poisson ou le poulet est cuisiné avec des légumes et pommes de terres dans un four sous la terre, recouvert de feuilles de bananiers et pierres. Le tout cuit 2h puis est sorti de la terre, donnant un très savoureux parfum de fumé.

 

Le lendemain, je suis partie à « l’ascension » du pic N’ga, 262m de hauteur, pour profiter d’une vue à couper le souffle sur les alentours et le plus grand lagon du monde :

 

J’avais beau être hébergée dans un bungalow, l’appel du camping a été le plus fort :-) … car c’est finalement autour d’un feu de camp que j’ai passé ma dernière soirée sur l’Île des Pins en compagnie de Sabrina et Yoann un couple de trentenaire en tour du monde et qui étaient au camping du gîte.

Un très bon séjour donc où en plus d’être hébergée dans du dur avec un vrai lit, je me suis fait quelques plaisirs culinaires : outre le bougna, j’ai également dégusté tartare de thon, choucroute de la mer à la papaye verte, risotto aux fruits de mer, gratin de langoustes…

Tout ça dans le but bien évidemment d’une réadaptation en douceur à une alimentation saine et variée … :-)

Print Friendly

Leave a Reply